Rechercher

LE TELETRAVAIL N'EST PAS UNE OPTION

Mis à jour : 10 nov. 2020


Le protocole sanitaire est actualisé en date du 29 octobre afin de prendre en compte les considérations liées au confinement.


Rappelons que, selon le Conseil d’État (CE 19 octobre 2020, n° 444809), le protocole constitue un ensemble de recommandations pour la déclinaison matérielle de l’obligation de sécurité de l’employeur dans le cadre de l’épidémie de covid-19, sans valeur juridique.

  • S’agissant de l’organisation du temps de travail

  • Le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l’ensemble de leurs tâches à distance.

  • Dans les autres cas, l'organisation du travail doit permettre de réduire les déplacements domicile-travail et d’aménager le temps de présence en entreprise pour l'exécution des tâches qui ne peuvent être réalisées en télétravail, pour réduire les interactions sociales.

  • Pour les activités qui ne peuvent être réalisées en télétravail, l’employeur organise systématiquement un lissage des horaires de départ et d’arrivée du salarié afin de limiter l’affluence aux heures de pointe.

  • Rappelons qu’en application de l’article L 1222-11 du code du travail, « en cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d'épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l'activité de l'entreprise et garantir la protection des salariés ».

  • L’employeur peut, ainsi, imposer le télétravail aux salariés pour des raisons de sécurité.

  • S’agissant du port du masque

  • Le port du masque grand public, est systématique au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos.

  • Il est associé au respect d’une distance physique d’au moins un mètre entre les personnes, de l’hygiène des mains, des gestes barrières, ainsi que du nettoyage, de la ventilation, de l’aération des locaux, de la mise en œuvre d’une politique de prévention et de la gestion des flux de personnes.

  • Des adaptations sont prévues pour les salariés travaillant dans un bureau individuel, dans des ateliers, en extérieur…

  • S’agissant des locaux de travail

  • L’employeur est invité à mettre en place des plans de circulation incitatifs visant à fluidifier plutôt qu’à ralentir.

  • L’employeur peut définir une « jauge » précisant le nombre de personnes pouvant être présentes simultanément dans un même espace (salariés, clients, prestataires, fournisseurs…) dans le respect des règles de distanciation physique, en fonction de l’architecture et des dimensions des locaux.

  • D’autres recommandations sont prévues concernant les équipements de protection individuelle, les tests de dépistage ainsi que la prise en charge d’une personne symptomatique.






3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

GUIDES POUR ACCOMPAGNER DANS LA NUMÉRISATION

En cette période de profonde transition, la transformation numérique est un enjeu prioritaire. Le Gouvernement publie un guide pratique, pour accompagner les artisans, commerçants, restaurateurs et in

FONDS DE SOLIDARITÉ (MàJ au 10/11/2020)

Je vous prie de bien vouloir trouver en pièce jointe la synthèse pour les trois mois novembre & octobre & septembre à la suite (attention donc à bien tout redescendre pour lire les 3 mois)

 
  • LinkedIn

©2020 par Club Business Essonne. Créé avec Wix.com